Et pendant ce temps, Simone veille – Théâtre

ET-PENDANT-CE-TEMPS-SIMONE-VEille    Si vous passez à Paris entre aujourd’hui et le le 2 janvier 2016, VOUS NE POUVEZ PAS RATER CE SPECTACLE !

    Venez suivre l’évolution de trois femmes et de leurs descendantes des années 50 à nos jours. En 90 minutes, Marcelle, France, Jeanne (et leurs filles, petites-filles et arrières petites-filles) vous emmènent dans une rétrospective imagée de l’évolution des droits de la femme dans notre pays, tout cela sous la houlette de la merveilleuse Simone qui veille et nous rappelle les grandes dates et les avancées successives.

    C’est une pièce pendant laquelle on rit mais parfois un peu jaune tout de même. Il est de notre « devoir » de femme libre et moderne de ne pas oublier ce que nos aînées ont fait pour nous, de ne pas céder un pied de terrain, de ne pas perdre le fruit de leur lutte acharnée.

    On y parle de toutes les luttes : le droit à avoir un compte en banque, à pouvoir sortir seule sans son mari, à la contraception, à l’avortement. On n’oublie pas non plus que tout n’est pas forcément rose aujourd’hui : il est monnaie courante de se retrouver seule à élever ses mômes et les mecs peinent à trouver leur place dans cette nouvelle équation.

    Le mélange des scénettes, de l’intervention de Simone et des mini comédies musicales donnent un ensemble à la fois enlevé, drôle mais doté d’une vraie fonction éducative. A une époque où l’on ne peut ignorer les tentatives de tout bord de remettre la femme en cuisine et de la planquer par tous les moyens, il est important de dire, de montrer. Finalement, on n’est pas si loin du « Castigat ridendo mores » cher à Molière.

    Les quatre comédiennes ont beaucoup de talent et tiennent leur scène de main de maître. Il nous a été possible, à mon amie Laurie et moi-même, de pouvoir rencontrer et discuter avec les comédiennes après la représentation. Nous avons continué à mêler les rires aux discours plus sérieux et découvert de beaux parcours de comédiennes.

    Après avoir enflammé le Théâtre de Dix heures au mois de juillet, elles remontent sur les planches au Théâtre de la Contrescarpe.

    Retrouvez les avis de Laurie et Leiloona, la page Facebook de la troupe ainsi qu’un CLIC pour filer réserver.

6 réflexions au sujet de “Et pendant ce temps, Simone veille – Théâtre”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :