Heartstopper – Alice Oseman – 2 garçons, 1 rencontre

par | Oct 9, 2019 | Bande dessinée, Jeunesse | 28 commentaires

heartstopper   Ce premier tome de Heartstopper, c’est la rencontre de deux garçons. Une histoire d’amour différente ? Au contraire, juste une histoire d’amour entre deux êtres.

    Il devrait y en avoir davantage, dans le paysage culturel, des livres comme Heartstopper. Des livres dans lesquels les jeunes gays peuvent se sentir représenter. Des livres dans lesquels les jeunes hétéros pourront s’apercevoir qu’une histoire d’amour, c’est juste une histoire d’amour. Peu importe le sexe des deux protagonistes.

    Charlie est un jeune homme timide et réservé, un musicien. Il est gay, tout le monde le sait. Pas qu’il ait spécialement voulu le dire, mais ça se sait. Il vit une histoire en cachette avec Ben, un autre gars de son lycée. En cachette, car Ben n’assume pas… on pourrait même penser qu’il joue avec Charlie, qu’il s’offre juste un frisson avec un autre mec… Et ça rend Charlie malheureux, dans le fond.

    Et puis il y a la rencontre avec Nick. Un coup de foudre, une évidence. Mais amour ou amitié ? Charlie se le demande car Nick, c’est la caricature du masculin : fort, rugbyman… et il est hétéro, c’est certain… Les deux garçons deviennent inséparables. Alors Charlie, pour ne pas briser ce lien très fort, n’ose pas dire à Nick qu’il l’aime, et préfère préserver leur complicité.

C’est tout d’abord une oeuvre plébiscitée par les lecteurs.

    En effet, l’autrice, Alice Oseman, déjà romancière, a commencé à raconter cette histoire sous forme de petit web comic sur Tumblr. L’engouement qui s’est créé l’a incitée à l’autopublier. Puis elle a été repérée par Hachette UK. Heartstopper est d’ailleurs le premier roman graphique chez Hachette Romans. C’est d’ailleurs un livre au format roman.

J’ai beaucoup aimé cette histoire, que j’ai trouvée très fraîche. Les deux personnages sont craquants et mon petit coeur a fondu quand… ah non, je ne peux pas vous dire quand… on ne spoile pas ici. En tout cas, on essaie. Bref, je me suis régalée d’une histoire d’amour entre deux adolescents. Et c’est bon de voir fleurir depuis plusieurs mois des textes qui représentent une pluralité de couples, à la fois dans leur différence, mais aussi dans leur point commun indiscutable : l’amour. A une époque, où on voit encore des gens manifester contre la liberté d’autrui, on voudrait pouvoir coller un maximum de ces belles histoires partout.

    J’ai moins aimé le dessin, type manga, mais parce que j’ai du mal avec ce type de crayonné. Mais je ne doute pas qu’il va ravir la cible visée : les ados. Il va d’ailleurs passer par les mains de mon fils et atterrir très vite dans les mains de mes élèves.

La suite, courant 2020.

D’autres histoires d’amours gays sur le blog : CLIC, RECLIC, RERECLIC

Tous les liens chez Moka

 

 

 

28 Commentaires

  1. noukette

    Pas spécialement fan du graphisme non plus mais je note la référence pour mes élèves ! C’est format BD ou plus petit type manga ?

    • Stephie

      Oui, l’autrice n’est pas dessinatrice à la base. Elle a beaucoup travaillé pour proposer ce roman graphique. Mais ce genre d’histoire vaut clairement le coup.

  2. Antigone

    Voilà qui plairait beaucoup chez moi. J’ai pensé à la série Glee en lisant ton billet, que nous regardons depuis le début en ce moment avec mes ados, et qui va aussi dans le sens de ce que tu dis. 😉

  3. Alice

    Pas fan fan du dessin mais je te rejoins complètement, nous devrions voir encore davantage les multiples combinaisons de couple qui composent notre société. Penses-tu que ce titre-ci pourrait rejoindre le rayon 12-15 ans de la médiathèque ?

  4. nathaliesci

    J’allais poser la même question qu’Alice. .. A partir de quel âge ? Sinon mercredi dernier je suis allée voir « Portrait de la jeune fille en feu ». La naissance d’un amour entre 2 jeunes femmes. C’est un film très beau esthétiquement et très émouvant ! !

  5. Blandine

    Une seule chose compte vraiment : L’Amour, mais on a tant tendance à l’oublier…
    Je note bien sûr, bien que le dessin ne semble pas m attirer…

    • Stephie

      Je lirai la suite avec beaucoup de plaisir aussi. Il est vrai qu’en matière de BD, je suis assez sensible au dessin : j’aime me régaler et en prendre plein les yeux 🙂

%d blogueurs aiment cette page :