Laisse tomber la neige – Cécile Chomin

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Sarah dit :

    Alors moi le mot qui me sort pas les yeux c’est « crush » (déso ). Ou « date ». Bref, les trucs anglais devenus à la mode et qui ne me parlent pas du tout. Déformation professionnelle aussi sans doute.
    Pour le sexe, pour moi c’est pas obligé, parfois des scènes de complicité ou d’échanges de regards, de gestes peuvent contenir autant de tension et d’émotions qu’une scène de sexe (mon côté fleur bleue sans doute).
    Mais s’il y en a, alors explicites. Certaines métaphores font plus rire qu’autre chose…

  2. Aurèle dit :

    Tiens, il me semble qu’il est aussi question d’un mariage avorté et de la nana qui part en robe de mariée dans le roman que j’ai lu de Cécile Chomin, auto-édité. Je ne lirai pas celui-là car autant j’aime le style Pélerin et le style Borelli, autant je n’ai pas aimé le sien. Dois-je ajouter que le roman était truffé de fautes d’orthographe ? Bref, pas fan. Mais je partage ton point de vue sur les scènes de cul. J’aime bien quand c’est explicite et élégant en même temps. Si c’est possible! Voir par exemple La Lanceuse de couteaux de Borelli. Bisous!

    • Stephie dit :

      Ah ? Pourtant le résumé sur Amazon du roman auto-publié semble parler d’autre chose. A moins qu’elle n’ait tiré un des fils de celui-ci pour en faire le roman complet que j’ai lu ici. S’autopublier n’est pas évident et je pense en effet qu’il faut se faire accompagner de correcteurs, notamment si le besoin est présent.
      Voilà qui prouve s’il en était encore besoin que le travail de l’éditeur est précieux 😉

Laisser un commentaire