L’ombre du lac – Laure Rollier

ombre    Le 12 janvier 2022 est sorti, chez Moissons noires, L’ombre du lac, le nouveau cosy murder de la brillante Laure Rollier.

    J’ai fait la connaissance Laure Rollier lors d’une soirée organisée par notre premier éditeur commun. On a bu des coups, rigolé et j’entends encore son accent chantant du Sud-Ouest. A l’époque, je n’avais que moyennement aimé son premier roman et n’ai donc pas lu son suivant. En revanche, quand elle s’est mise au cosy murder, j’ai eu envie de retenter. J’ai adoré Le disparu de Nantucket, dont je n’ai pourtant pas parlé sur le blog. Et avec L’ombre du lac, elle confirme ce que je pense : elle est faite pour le roman noir.

    Ce roman choral nous ramène à Montuis, où tout a commencé vingt ans plus tôt. Valentine, éditrice de renom, rentre passer quelques jours chez son père. La découverte sur le pas de la porte d’un manuscrit d’un thriller prometteur va changer le cours des choses. En effet, Valentine saisit aussitôt que la personne qui écrit ça sait tout et leur en veut… Valentine n’a pas d’autre choix que de retourner voir Mathieu car le passé semble les avoir rattrapés.

    Voilà, je ne peux pas vous en dire un mot de plus, hormis que ça sent bon le grand air frais… et que ça va vous coller la trouille. En ce qui me concerne, ça m’a fait pousser de grands cris : « Mais non ! Pas toi ! Mais pourquoi ? » Et comme à chaque fois que je me régale avec un thriller, je passe ma lecture à me goberger d’avoir tout compris, pour réaliser à la fin qu’on m’a eue comme une bleue. Les personnages sont aussi parfaitement réussis, ni bons ni mauvais, juste terriblement humains dans leurs failles et la tendresse qu’on arrive malgré tout à leur porter.

    Vivement le prochain, je vous le dis !

 

6 réflexions au sujet de “L’ombre du lac – Laure Rollier”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :