Le mystère Henri Pick – David Foenkinos

le mystere henri pick    Qu’est-ce qui compte vraiment ? Etre publié ou être lu ? Une des nombreuses questions soulevée par Le mystère Henri Pick.

A Crozon, un bibliothécaire monte le projet étrange de consacrer un des rayons aux refusés des éditeurs. Tout auteur dont le manuscrit n’aura pas convaincu les maisons d’édition a ainsi la possibilité de venir le déposer en main propre dans cet endroit et qui sait, de trouver ses lecteurs.

    C’est ainsi que Delphine, éditrice parisienne, se retrouve à y fureter alors qu’elle rend visite à ses parents en Bretagne. Avec son amoureux, auteur publié mais n’ayant pas connu le succès, ils vont faire la découverte d’un manuscrit extraordinaire. Ce qui est incroyable c’est que ce Monsieur Pick est décédé, que c’est un ancien pizzaiolo et que personne ne lui a connu de goût ni pour l’écriture ni même pour la lecture. Tout ce qui va constituer le roman du roman, la quête de la vérité de la genèse de ce texte va créer une véritable ébullition et propulser ce roman en tête des ventes.

    Autour de ces personnages principaux en évoluent bien d’autres : Delphine, la bibliothécaire ; l’épouse et la fille de Pick ; Rouche, le journaliste ; les parents de Delphine ; mais on trouve également des noms connus comme François Busnel, Olivier Nora (directeur de Grasset), etc. Et tous ces gens vont voir leur vie impactée par la découverte de ce livre.

    Mais qui est vraiment ce Pick ? A-t-il vraiment écrit ce roman ? On se pose ces questions (et bien d’autres) tout au long de la lecture qui embarque aussi bien qu’un bon polar. Et pour autant, impossible de le résumer à cela. C’est un roman délicieux sur le monde de l’édition, sur l’écriture mais aussi sur le rapport à soi et aux autres. L’écriture de Foenkinos est soignée et légère, un régal.

    L’avis de Leiloona, enchantée elle aussi.

 

28 réflexions au sujet de “Le mystère Henri Pick – David Foenkinos”

  1. ça fait envie dis donc ! Et c’est rigolo, parce que chez Belfond je crois, ils viennent de sortir un roman sur le même sujet d’une bibliothèque qui conserve les manuscrits refusés. Un sujet à la mode peut-être 🙂

    Répondre
  2. Dès que j’ai 5 minutes entre deux premiers romans, je lui saute dessus… Le thème est quand même vraiment tentant et je suis impatiente de retrouver l’écriture de Foenkinos.

    Répondre
  3. Je n’aime pas (du tout, du tout) Foenkinos mais depuis qu’on a commencé à en parler, ce livre et son scénario me tentent bien… Peut-être que pour une fois, je serai charmé.

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :