On regrettera plus tard – Agnès Ledig

  On regrettera plus tard  Agnès Ledig fait partie des auteurs que j’aime retrouver pour passer un bon moment, tourner les pages dans le but de me divertir et de laisser exploser un flot d’émotions. Etais-je au rendez-vous avec On regrettera plus tard ?

    Un soir d’orage, un homme tape à votre porte. Certes, il arrive dans une roulotte éventrée avec une gamine fiévreuse sur les bras. Et alors ? Vous avez quelque chose contre une réécriture du prince charmant ? D’autant que celui-ci est plutôt grognon et écorché par la vie. C’est ainsi qu’Eric et Anna-Nina vont croiser la vie déjà bien remplie de Valentine. Cette dernière est institutrice et vit dans un petit village des Vosges. Ce roman raconte comment une rencontre peut changer des vies à jamais.

    Encore une fois, j’ai tourné les pages sans trop pouvoir m’arrêter, pressée de savoir comment ce trio allait réussir à trouver son équilibre. Oui, je dis bien « comment » et non « si » car je n’avais aucun doute sur l’issue de cette histoire. J’ai aimé aussi l’autre Histoire qui se noue à celle-ci, l’histoire de cette jeune femme torturée par les Allemands et aidée par un tout jeune homme. C’est d’ailleurs sur cet histoire-ci que j’aurais aimé que l’on s’arrête encore plus, qu’on développe. Mais le tissage entre les deux histoires est bien mené.

     Alors coup de coeur ? Non, vraiment non. On lit de belles phrases, on s’interroge sur la vie mais certaines choses sont un peu en deça. Si j’ai trouvé que la plume de l’auteur s’affirmait dans ce nouveau roman (à un bouton d’or près qui a failli m’étouffer, elle raconte même bien l’érotisme), certaines ficelles et traits de caractère m’ont un peu agacée. J’ai été moyennement emballée par les passages du point de vue d’Eric, la voix masculine ne me semblant pas toujours bien placée ; j’ai trouvé Valentine à la fois magnifiquement libérée ( merci vraiment de ce message pour les femmes) mais tellement insupportable :

  1. elle sait ce qui est le mieux pour Anna-Nina (le discours un peu moralisateur sur la scolarisation à tout prix m’a prodigieusement agacée) et j’ai trouvé comme Eric qu’elle se permettait trop de choses.
  2. sa manière de juger la relation qu’entretient son meilleur ami avec une autre femme que la sienne. Relation chaste d’ailleurs. On ne sait finalement pas grand chose des liens qui unissent Gaël et cette femme qui bouleverse son coeur. Et Valentine se permet d’asséner des vérités sur ce qui est bon ou pas. A aucun moment, on ne se dit que cette jeune femme prend du recul, cesse de répondre aux messages de Gaël parce qu’il est marié, hein… Non c’est une nana qui joue avec lui, qui n’en vaut pas la peine et tout le bla-bla… mais pas une nana qui se protège, elle aussi. Et la fin de cette histoire est vraiment cryptique…

Et la résolution par la thérapie à la fin est vraiment trop tirée par les cheveux et trop rapide pour me convaincre. De fait, cela donne l’impression qu’on utilise un joli ressort narratif pour pouvoir relier la première histoire à la seconde et pif paf pouf, ses problèmes d’engagement sont réglés. Bon, d’accord, j’exagère un peu. Ils le disent tous les deux que ça va être compliqué et la fin reste ouverte (d’ailleurs c’est la fin la mieux réussie des romans que j’ai pu lire de l’auteur) mais bon, tout de même, c’est clairement un happy end.

Mes personnages préférés : l’enfant qui est vraiment fraîche et mature à la fois et le personnage de Gustave (je ne vous en dis pas plus à son sujet mais il aurait bien mérité un roman pour lui tout seul)

Une lecture que je partage avec mon amie Lasardine bien plus enchantée que moi. Vous pouvez aussi retrouver les avis conquis également de Leiloona et Fanny.

20 réflexions au sujet de “On regrettera plus tard – Agnès Ledig”

    • Moi si, encore davantage sans doute. J’aime les histoires simples et divertissantes mais ça ne me fait pas faire l’impasse sur le reste

      Répondre
  1. je comprends ton agacement, surtout sur le premier point et je le partage, mais l’ensemble m’a trop conquise pour m’y arrêter autant que toi.
    merci pour ce partage!
    j’attends déjà avec impatience son prochain titre!

    Répondre
    • J’aime les lectures purement divertissantes mais là il y avait un peu trop de couacs quand même à mon goût

      Répondre
  2. Comme les précédents j ai bien aimé mais je partais conquise par avance ayant tant aimé les précédents.Après effectivement je n ai pas eu le même coup de coeur que pour « Juste avant le bonheur » mais je me suis laissée happer quand même par les différents personnages avec leurs qualités et leurs défauts…leur vécu…Ta critique très fine met cependant bien en avant les points faibles de ce dernier roman…mais n’efface pas pour autant le plaisir ressenti à sa lecture..

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :