Philippine Lomar (t. 1 à 3) Zay & Blondin & Dawid

par | Avr 29, 2020 | Bande dessinée | 20 commentaires

    Aujourd’hui, Gaétan (mais un peu moi aussi, en fin de billet) vous parle de sa lecture des trois tomes de la série « Philippine Lomar » aux éditions de la Gouttière.

C’est l’histoire d’une jeune adolescente appelée Philippine Lomar. Elle a toujours eu envie d’être détective privée. Sa première mission lui tombe dessus à l’âge de treize ans. Elle va aider une camarade rackettée par deux adultes pas très nets. Comment va-t-elle s’en tirer alors qu’elle est une simple adolescente ?

Alors bien ou pas ?

J’ai beaucoup aimé cette trilogie : l’histoire était captivante, intéressante. Par ailleurs, j’ai adoré les dessins. J’ai bien aimé la personnage principale, Philippine, car elle avait beaucoup de courage pour son âge, elle n’avait peur de rien, même pas des adultes (et ils sont mal barrés, je peux vous le dire…).

Dans le tome 1, la fille qui se faisait harceler au début de l’histoire m’a rendu triste car elle n’a rien demandé et qu’aussi les parents ne pouvaient rien faire car eux aussi étaient harcelés.

J’ai bien aimé les moments où il y avait de l’action car j’avais l’impression que j’étais dans l’histoire. Vraiment, je me suis évadé. Et puis, j’ai ri aussi car Philippine se retrouve souvent dans des situations cocasses. En plus, elle a des réflexions trop drôles.

Mais plus que ça, au final…

   Bien qu’il y ait de l’action dans ce livre, cela ne se contente pas d’être une série divertissante. Les auteurs ont aussi réussi à dénoncer des choses.

   Dans le tome 1, c’est le harcèlement des jeunes. On veut montrer qu’il y a toujours un moyen de régler ces problèmes en demandant de l’aide à son entourage. Dans le tome 2, les auteurs ont pointé les personnes qui font croire à des sentiments pour obtenir ce qu’ils veulent. Dans le tome 3, ils dénoncent la pollution et réfléchissent au rôle de la prison dans la société.

   Je conseille cette trilogie à tout le monde, plus particulièrement aux personnes qui aiment l’action et le suspens.

Et la mère, elle l’aime bien Philippine ?

    Un régal aussi pour moi. J’ai dévoré ces trois tomes en très peu de temps. Je ne reviendrai pas sur ce que Gaétan a très bien dit car je suis d’accord avec lui. Je vais rajouter quelques petites remarques.

    J’ai été touchée par tout ce que ces trois tomes sous-tendent. Tout d’abord, le choix du personnage : une fille qui a du cran et qui vient d’une cité un peu craignos. Mais aussi les personnages secondaires. Tout d’abord, la mère de Philippine qui est sourde. J’ai adoré à la fois la représentation d’un personnage avec handicap, mais aussi toute la complicité mère-fille. Puis les deux personnages masculins aussi sont extras. Le pote de cité qui commet son lot d’âneries, mais qui fait ce qu’il peut pour survivre (avec un code d’honneur solide) et n’est pas un mauvais bougre. Et le tonton adoptif qui tient la casse, qui est une montagne impressionnante mais sur laquelle l’héroïne peut compter en toutes circonstances.

    Et j’adore le peps des dessins, ainsi que la représentation d’Amiens (ça nous change de Paris)

Tous les liens chez Moka

 

20 Commentaires

  1. Dolly

    Vous nous donnez tous les deux très envie de lire cette trilogie. Je note le titre dans mon carnet 😉

  2. noukette

    Bravo à Gaëtan et à sa maman qui lui a transmis le merveilleux virus de la lecture 🙂 Je ne connais pas encore Philippine mais ça donne envie 😉

  3. caro

    Je ne connaissais pas du tout cette série, et les couvertures ne m’auraient pas tenté plus que ça, mais les thématiques abordées ont l’air intéressantes. Merci pour la présentation !

  4. Romain

    J’aime beaucoup les couvertures et le thème abordé dans le tome 1, c’est important de sensibiliser les jeunes contre ce fléau.

%d blogueurs aiment cette page :