Sport et rondeurs ? C’est possible !

    Cet été, j’ai eu la chance d’être prise en main par mon frère afin de reprendre le sport. Bien que longtemps très sportive, mon poids est aujourd’hui un handicap et il ne faut pas faire n’importe quoi.

    Le sport donc. Mais pas à n’importe quel prix. Tout d’abord, le plus dur – et ce, peu importe votre morphologie – c’est de s’y remettre. Pas facile de trouver une quelconque motivation quand on est empêtré dans son corps et que les jolies tenues des boutiques de sport ne vont pas jusqu’à votre taille. Je vous raconterai peut-être comment j’ai dû, chez Décathlon, me rabattre sur du noir et du gris alors que je bavais d’envie sur des tenues très colorés et gaies… Néanmoins, on choisit des vêtements dans lesquels on se sent bien, de bonnes chaussures si on choisit l’option stade ou salle et un maillot confortable pour l’option piscine.

    De mon côté, j’ai alterné les deux. Le stade avec mon frère et la piscine toute seule. J’ai toujours aimé le sport mais cette reprise ne fut pas facile. Aller nager m’a moins coûté que d’aller m’entraîner baskets aux pieds mais bien épaulée tout est possible.

On ne va pas se mentir, le corps pèse.

    La première chose – dont j’avais tout de même conscience – qui s’est imposée à moi, c’est le poids que je devais traîner. Et l’essoufflement qui allait avec. Et franchement, ce fut un peu humiliant. J’aurais pu me poser dans un coin et chouiner mais j’avais frérot super coach pour m’en empêcher. Qu’il en soit remercié.

    Là où son aide a été des plus précieuses, au-delà de la motivation, fut sa connaissance de l’organisme en surpoids. En effet, se bouger c’est bien mais se blesser, c’est vraiment très con. C’est ainsi qu’il m’a préparé des entraînements à la fois exigeants mais sans traumatisme pour mon dos ni pour mes articulations. Nous avons travaillé à poids de corps… et vu mon poids, ce n’était pas aisé de base.

Et après cinq semaines, alors ?

    Je ne peux pas dire que mon poids ait réellement varié, mais c’était l’été et les tentations – notamment l’apéro – sont grandes. Il va donc falloir améliorer la partie équilibre alimentaire à mon retour. Néanmoins, il m’a donné de bons principes, on en reparlera si cela vous intéresse.

    J’ai donc perdu 2 kilos sur l’été – ce qui est toujours mieux que d’en prendre, me direz-vous. Après, j’ai réussi à perdre 1 à 3 cms selon les zones de mon corps, ce qui me satisfait vraiment. Mais là où les progrès sont les plus encourageants à mon goût, c’est en matière de mobilité. Je suis plus mobile, je suis moins essoufflée et surtout : J’AI ENVIE DE BOUGER ET DE FAIRE DE L’ACTIVITE SPORTIVE.

sport

Comment ne pas lâcher ?

    Je rentre chez moi la semaine prochaine, sans mon coach-frère forcément. Je vais aussitôt garder les routines que nous avons mises en place et en ajouter certaines plus adaptées au mode de vie hors vacances.

    Dès mon emploi du temps de travail connu, je fixerai dans un premier temps les créneaux pour le sport. Je vous dirai dans un mois comment cela s’est passé.

58 réflexions au sujet de “Sport et rondeurs ? C’est possible !”

  1. Félicitations pour ces 5 semaines et surtout pour la résolution de continuer !
    C’est dur sur le coup mais on se sent tellement mieux pendant et après 🙂

    Répondre
  2. Nous avons suivi ta motivation sur les réseaux sociaux et vraiment, bravo!
    N’oublions pas non plus que le muscle pèse lourd et donc qu’on ne voit pas forcément toujours la différence sur la balance mais que ça se voit dans le miroir.
    Bon courage pour le reste!

    Répondre
  3. Félicitations Stéphie ! Le plus encourageant, ce sont les premiers résultats visibles ! Et avec un rééquilibrage alimentaire, ça peut être rapide. Ne lâche rien, courage pour la suite <3

    Répondre
  4. J’adore cette article, tellement positif et encourageant ! Bravo pour ta détermination, je suis contente pour toi. Bises.

    Répondre
    • Merci pour tes gentils mots et ton regard toujours si bienveillant. Tu n’imagines pas à quel point ça compte

      Répondre
  5. Le sport a toujours fait partie intégrante de ma vie et je ne pourrais pas m’en passer (comme la lecture !). Cela ne veut pas dire que je me fais violence et que je suis à 100% tout le temps (en tous cas aujourd’hui, cela n’était pas vrai il y a quelques années). C’est juste un besoin de prendre l’air, de me ressourcer, de décompresser. Ce n’est pas simple de trouver des créneaux avec le boulot, la vie de famille, la fatigue, etc. mais c’est nécessaire à mon équilibre. Bravo à toi pour ta détermination et continue à partager tout cela avec nous, surtout si cela t’aide à trouver de la motivation.

    Répondre
    • Je suis contente car c’est le but de cet article : montrer que c’est possible et donner envie 😉
      Go go go 🙂

      Répondre
  6. Tu es très courageuse, bravo! Au-delà de la performance physique, c’est ton mental que j’admire 🙂 Bises!

    Répondre
  7. Super récit et je valide à 300% et je sais de quoi tu parles. Pour ma part j ai toujours fait du sport en surpoids. Je sais que pour les personnes qui ne sont pas habitué à leur poids de corps qui a été modifié c est beaucoup plus difficile et physiquement et psychologiquement……. Bon courage et si tu cherches de la compagnie pour tes séances pourquoi pas lol

    Répondre
  8. Oui, pas que la balance! Le muscle pèse plus lourd (et c’était pas la super bonne période, OK ^_^), le positif ce sont les cm en moins !!!Le corps se transforme. Et puis il ne faut pas aller trop vite. Mais tout ça ton coach te l’a dit.
    Courage, sur la durée, sache que nous sommes plein à te soutenir moralement derrière nos écrans.

    Répondre
    • Oui même si je suis une impatiente née, je vais laisser mon corps faire les choses à son rythme aussi, sans se faire mal ni se frustrer trop 😉

      Répondre
  9. C’est topissime d’avoir un coach perso. Mon rêve même si je n’ai pas de problème du surpoids. Bravo à toi et bon courage pour la suite.

    Répondre
  10. Je suis vraiment fière de toi ma copine !!!!!! Tu as réussis à te dépasser.
    Je suis là si tu veux qu’on s’entraînent ensemble ou aller à la piscine à ton retour
    Des bisous

    Répondre
  11. Super ! Tu as enclenché une belle dynamique, qui te fait du bien à tous points de vue et aura des retentissements positifs sur ta vie et ton moral au quotidien : je m’en réjouis pour toi 🙂 !

    Répondre
  12. Ta motivation est hyper motivante! C’est super d’avoir commencé la reprise avec ton frère, coach et allié! Je suivrai avec plaisir la suite de ton travail et je m’en inspirerai! (Cette année j’ai envie de faire de la danse pour avoir aussi une activité «plaisir» autre que la course à pied.

    Répondre
  13. Je trouve ça vraiment vraiment chouette de partager ça! 3 kg, ce n’est peut-être pas « beaucoup », mais ce qui compte c’est de s’entraîner sur la longueur, ne pas se dégoûter d’une activité sportive ni se mettre la pression, et prendre du plaisir. Si c’est pour faire beaucoup de sport pendant un mois et plus rien ensuite, ce serait dommage!
    Pour ma part je ne suis pas sportive du tout à la base, j’ai véritablement découvert la natation et la course il y a deux ans, et depuis je continue ces activités une à deux fois par semaine. Ce sont de petites séances, donc ce n’est pas grand-chose (surtout quand je picole le soir), mais ça me fait du au moral !
    Bon courage pour la suite 🙂

    Répondre
    • Merci !! Et ton soutien indéfectible, cette amitié par écran interposé me touche plus que tu ne l’imagines sans doute !

      Répondre
    • C’est très gentil et je t’en remercie.
      En ce moment, je manque beaucoup de temps, c’est bien tout le problème 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :