Zéro, le monde – Frédérique Martin

par | Oct 25, 2014 | Jeunesse | 14 commentaires

   Zéro le monde En ce quatrième jour, encore un roman mais cette fois, publié à l’intention de la jeunesse. Voilà qui tombe bien puisque j’ai toujours 15 ans.

    Dans Zéro, le monde, on fait la connaissance de Dominic. Rien ne lui sourit vraiment à ce garçon et il ne sourit pas vraiment non plus. Il déteste le collège, il a peu de potes, son père semble plus aimer la bière que lui et sa mère… qu’est-ce qu’elle semble fatiguée… Et puis arrive, Mérédith, la nouvelle ; une de celles qui vous fait tourner la tête et qui remet le monde à l’endroit pour vous. En tout cas, une partie.

     Zéro, le monde n’est pas une bluette pour adolescents, point du tout. Quand on connaît un peu l’écriture de Frédérique Martin notez comme je me la raconte, on reconnait non seulement cette plume qui n’épargne personne, son addiction à ces personnes âgées qui vieillissent seule et surtout la mort, qui n’épargne personne. Mais on y trouve toujours cette tendresse folle, cette force de l’amour, cette touche d’optimisme quand on pourrait croire que tout est vraiment trop moche.

    Alors encore une fois, j’ai aimé l’histoire mais j’ai davantage aimé la galerie des personnages qu’elle crée et sa manière de nous faire aimer même ceux que l’on ne croise que quelques pages. Et puis, je suis définitivement fan de ses phrases qui viennent piquer juste là où il faut, de sa manière de nous faire réfléchir sur le sens de la vie et du monde. Et ce roman montre à quel point, il n’y a pas d’âge pour commencer à bien penser.

Petits passages choisis, encore une fois de manière tout à fait arbitraire :

    * C’est cela les rides, le passage du chagrin dans les chairs qui s’effondrent.

    * On ne veut qu’une seule chose au monde, mais on la veut plus que tout. Etre aimée. On consent à beaucoup de sacrifices pour ça. Une fille n’est pas regardante quand elle aime un garçon. Elle lui donne tout, et souvent elle s’en mord les doigts. […] Regarde toujours celle que tu aimes comme si tu la voyais pour la dernière fois.

frédérique martin

14 Commentaires

  1. Martine

    Magnifique! Tout simplement! Je pars à l’instant à ma médiathèque. Je vais voir si je le trouve! Merci Stéphie pour cet émouvant coup de projecteur!

    • Stephie

      Si tu ne le trouves pas, il peut voyager jusqu’à toi sur le chemin de retour de « Femme vacante »

    • Stephie

      Il est épuisé, j’ai acheté le mien sur Recyclivres. Je peux te prêter mon exemplaire 😉

  2. Kidae

    En ce moment, j’ai envie de lire des romans ados/jeunes adultes. Du coup, je note ce titre pour mon passage à la médiathèque mercredi (il y est et est dispo en prime !). Cela me donnera l’occasion de découvrir cette auteure.

  3. Duprez

    Qui pourrait me donner le résumé de ce livre ainsi que l’avis personnel svp…?

  4. Duprez

    C’est pour l’école… Et j’ai perdu mon livre donc bon je ne sais pas comment faire…

    • Stephie

      Il fallait s’organiser… le signaler à son professeur… qui n’a sans doute pas donné ce travail du jour pour le lendemain…
      Mais ne comptez sur personne pour faire votre travail à votre place…

%d blogueurs aiment cette page :