Castelmaure – Lewis Trondheim & Alfred

Castelmaure     Envie de vous plonger en pleine période médiévale, envie de sorcières maléfiques et d’histoires royales ? Castelmaure est pour vous.

    Mon week-end fut une sorte de plongée dans l’univers des bulles. Une envie de m’échapper hors du temps. Et d’écrémer aussi un peu ma PAL spéciale BD qui tend à se prendre pour la tour de Babel. Entre ce que je reçois de la part des éditeurs, et mes emprunts aux copines et à la médiathèque, cela devient ahurissant. Alors je me suis enfilée presque une dizaine de BD en 48h. Maintenant faut bien vous en parler. Il y aura un billet avec quelques titres mélangés. Mais Castelmaure méritait bien son propre article.

    Un mythographe arpente le pays à la recherche de nouvelles histoires à collecter. Il interroge les gens, recroise leurs récits et en fait de la matière pour des contes à enchanter et faire frémir. Mais il recherche aussi, depuis vint ans, le bon roi Eric dont tout le monde a perdu la trace. De chapitre en chapitre, à la manière dont les contes se transmettaient oralement, le lecteur suit le mythographe et découvre des histoires. Petit à petit, celles-ci se tissent et sous nos yeux prend forme la malédiction de Castelmaure.

    J’ai aimé cette histoire de malédiction et d’enfantement. Le scénariste reprend avec brio tous les codes du conte, les accommode à sa sauce. Et ne se prive pas d’y ajouter sa petite note, rendant certaines situations farfelues et drôles à souhait. Le graphisme et le traitement de la couleur d’Alfred collent parfaitement au propos et font de cette BD une vraie réussite.

    J’avais reçu cette BD et c’est le billet de Moka, il y a quelques semaines qui m’avait vraiment donné envie de m’y plonger. Et on sait que la miss a un goût certain : je me suis régalée.

2 réflexions au sujet de “Castelmaure – Lewis Trondheim & Alfred”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :