Le premier mardi, c’est permis (58)

Vous aimerez aussi...

29 réponses

  1. sabariscon dit :

    Cet ouvrage arrive un peu tard pour moi…mes filles sont trop grandes, mais c’est bien d’avoir un ouvrage de références… Je participe ce mois-ci avec une BD un peu coquine
    https://sabariscon.wordpress.com/2016/03/01/lectures-frivoles-jean-frenzy-et-phil-entrope-tabou-2015/

  2. framboise dit :

    Ce serait parfait pour nous, je joue !
    Parce que, tu vois, les minots entendent des tas de trucs à l’école, et souvent des choses fausses, ou des choses qui sortent des films de boules ou autre (souvent flatteur pour les femmes, je m’comprends ….) Et il faut mettre des mots dessus, surtout com tu le dis si bien, parler d’amour <3
    Mon fils, à la sortie de l'école :" Maman, c'est quoi biffler ?" Voilà voilà voilà 😉

  3. Mylene dit :

    je n’ai pas d’enfant en âge de poser ce genre de question dans mon entourage (ni pour m’en faire prêter un) mais j’avoue, il tarde à mon côté sadique que mes nièces posent des questions à ma soeur hihihihi
    Bon mardi et beau mois de mars <3

  4. enna dit :

    je venais pour mettre mon lien mais tu es plus rapide que moi 😉
    Je joue avec intérêt à ton concours car mon fils a 6 ans et je pense que les questions et remarques je vais en avoir et ça pourrait m’aider! Un jour à la médiathèque on a lu un livre choisi au hasard par lui « Paulo », l’histoire d’un spermatozoïde et c’était pas mal fait (l’essentiel était dit, sans en dire trop (c’est un livre pour les petits petits) et à table, alors qu’on ne parlait pas du tout de ça, Bastien demande : « Et toi papa, t’en as des spermatiz (ou je ne sais plus comment il a écorché le mot)? » 😉 Je pars du principe qu’il faut dire les vrais mots aux enfant, alors il sait que ce qu’il appelait « un petit sac sous le zizi » sont ses testicules et que dedans ce sont les spermatozoïdes et que grâce à ça il pourra faire des bébés. Mais quand il m’a demandé (assez jeune) par où ils sortent les bébés, j’ai botté en touche mais sans vraiment mentir en disant : « Et bien, toi, mon chéri, quand tu étais prêt à naître, le docteur m’a coupé le ventre pour te faire sortir… » ce qui est vrai puisqu’il est né par césarienne 😉

  5. J’étais en quête d’anecdote, j’ai donc demandé à ma fille, 5 ans :
    – Tu sais comment on fait les bébés ?
    – Oui ! On fait un rond pour la tête, un rond pour le ventre…
    – Non, je voulais dire : comment les bébés viennent au monde !
    – On va chez le docteur !
    (je renonce à raconter une anecdote croustillante 😉 )

    • Stephie dit :

      Oui oui, renonce. Il paraît qu’il ne faut surtout pas pousser les enfants à s’interroger sur ce qui ne les intéresse pas encore 🙂

  6. jerome dit :

    Une bien belle idée. On est parfois tellement démuni face à leurs questions 😉

  7. manika27 dit :

    Ce mois ci je me suis instruite et ‘encourage tout le monde à faire de même. Je n’ai jamais eu de travaux pratiques si agréables http://keskonfe.eklablog.com/le-couple-multi-orgasmique-de-mantak-chia-a125208968.
    Ce n’as pas une question mais une affirmation qu’Aloïs m’a dite à table l’autre jour … Hein maman pour faire des bébés le papa il met une graine dans la « nénette » et pas dans le jardin. J’ai été étonné e de ce mot que l’on n’utilise pas à la maison.. et le lui demande « ben c’est quand on en parle à l’école !!! »

  8. alexmotamots dit :

    Je suis en train de le terminer pour mon billet du jour.

  9. Marion dit :

    A noter pour plus tard… Si j’ai des enfants 🙂

  10. noukette dit :

    Une anecdote ? Je réfléchis et je reviens, mais il a l’air drôlement sympa ce guide !

  11. manU dit :

    Moi, quand j’étais petit, je croyais que les bébés on allait les chercher dans les caddies au supermarché… 🙂

  12. sarah dit :

    Bon, je ne joue pas, forcément, mais ça laisse plus de chances pour les autres.
    Cela dit, j’adore les anecdotes!
    Un peu tard (blonde un jour…), voici le lien vers mon billet
    http://mespetitesrecres.blogspot.fr/2016/03/noel-en-alaska-kate-hoffmann.html

  13. Bonjour Stephie, heureuse de retrouvée ton blog et tes articles, Avast ne fait plus de résistance !
    Ce livre tombe à pique, je cherche justement un ouvrage bien fait pour répondre au question de mes ados, surtout un, plus que l’autre. Ma grande C. a 14 ans et mon grand A. a 13 ans, donc autant dire qu’ils sont en plein questionnement.
    Pour l’anecdote, au temps où ce jeux télévisé existait encore, « La roue de la fortune », il y a un candidat qui à placé le mots « fellation » dans sa proposition de réponse, j’ai deux têtes brunes ( ils avaient 10 et 11 ans, en 2012) qui ce sont tournées vers moi pour me demander ce que ça voulait dire; et pourquoi l’animateur ( Christophe DeChavanne ) et les candidats rigolaient autant. J’avais pour habitude de leurs dire de chercher dans le dictionnaire, quand ils ne comprenaient pas la signification d’un mots, c’est ce qu’ils ont fait……
    A la lecture de la définition, par mon fils, il y a eu des « beurk » & » dégueu’  » bien sûr ! J’ai temporisé tout ça en leur disant que tant que l’on ne connait pas, on ne juge pas, voilà ! Ils ont rigolé plusieurs jour en prononçant le mot fellation, ( avec la consigne de ne pas l’utilisé à l’école……)
    Depuis A. m’a reposé la question plus sérieusement et on rigole toujours à ce remémorer cette anecdote.
    Vive les joies de l’adolescence !
    Merci pour ce concours !

  14. Je ne doute pas de la qualité du livre, mais bon, forcément, je ne suis pas concernée !

  15. laurielit dit :

    Oh bah moi je tente ma chance. Pour le moment j’ai eu pas mal de questions de mon grand quand j’étais enceinte surtout et la même anecdote du « je peux voir par où il va sortir »…voilà., j’ai montré hein.
    C’est aussi l’âge des « ah degueu » ou du « ah vous allez faire l’amour? » dés qu’on s’embrasse.
    En anecdote je vais réitérer celle que j’ai racontée dans mon moi après mois. C’est davantage une remarque qu’une question.
    Je suis allée chez le médecin car Noan était encore très malade et je dis à mon médecin :
    « – Docteur, je suis paniquée par cette toux
    Noan dit alors
    – maman, ça se fait pas de dire ça à son médecin
    – Ah bon? pourquoi?
    – On ne doit pas « je suis pas…(silence) niquée à son médecin, c’est un gros mot »
    Eclat de rire mutuel du médecin et moi. Si j’avais été seule, j’aurais enchainé sur « sais tu ce que veut dire « niquer » ? » ce petit livre m’aidera donc bien 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :