Défense du poil – Stéphane Rose

Vous aimerez aussi...

19 réponses

  1. Je n’ai rien osé ce mois- ci! J’ai vraiment apprécié ton article. C’est vrai que nous sommes vite tentés de suivre la « mode » et nous sommes très souvent jugés pour ce que l’on suit ou pas. Un peu de tolérance ne fait pas de mal.

  2. carine91 dit :

    Un superbe article et un livre que j’avais dévoré à sa sortie. Belle journée

  3. Elora dit :

    Moi, pas sans poils ! Lol Non mais sans rire, je fais le minimum pour entretenir mais pas pour tout enlever. Je pars du principe que si on en a, c’est pas pour rien. on peut en avoir trop mais je ne comprends pas l’intérêt de tout enlever partout.

  4. Caro dit :

    L’intégrale, si à la mode désormais (demande un peu aux esthéticiennes combien elles en font, c’est impressionnant!) est devenue une norme, venue tout droit du porno des années 90 et 2000. (Regarde avant, Brigitte Lahaie et compagnie avaient toutes des poils, et ce n’était pas moins porno). Tu en expliques très bien les raisons qui sont technico-filmo-masturbatoires 🙂 : « c’est pour mieux voir ».
    Je suis, comme toi, pour la liberté de chacune qu’on lui foute le poil.. euh la paix. Mais la pression sociale et commerciale est immense. Pour plein de gamines, être épilée c’est l’intégrale et pas autre chose. Elles ne se posent meme pas la question de savoir d’ou ca vient. J’ai tenté une fois, par curiosité: verdict, je n’aime pas, je ne me retrouvais pas. Le double aspect « actrice porno » et « petite fille » me dérangeait fortement quand je me voyais. Je suis assez contente d’etre une femme et de les avoir, mes poils 🙂 .
    Mais tout cela nous mène à une question que je trouve passionnante, je ne sais pas si tu l’as abordée dans tes mardis : l’influence, non pas du porno mais des « tubes » à porno sur nos sexualités – et surtout sur l’image de la femme. Moi, ça me terrifie. Je ne suis pas anti-porno, mais le porno qui est diffusé sur les tubes, c’est assez effrayant pour le traitement fait aux actrices ou femmes amateures. Ovidie en dit des choses très intéressantes.
    Bref, au plaisir d’en reparler

  5. DF dit :

    Merci pour cet intéressant billet!
    Ce livre de Stéphane Rose aborde-t-il aussi la question du poil au masculin? Il y aurait aussi quelque chose à dire, y compris dans certains diktats et jugements, même si ce n’est sans doute pas dans les mêmes termes que le poil au féminin…
    Bonne journée! 🙂

  6. Que l’intégral vienne du porno, oui, mais se faire un intégral n’est pas nécessairement question de mode.
    J’ai testé pas mal de choses, j’ai testé un peu tous les styles de maillot, et je suis revenue à l’intégral. Clairement c’est dix fois mieux pour les cunnis. La sensation est différente et meilleure, que ce soit pour le donneur ou le receveur. En tout cas, c’est mon avis et celui de mon homme. Au delà des modes débiles…
    Après les poils, on s’en fout. Chacun fait bien comme il veut.

  7. Jerome dit :

    Voila, chacun fait comme il veut epicetou. J’ai passé l’âge de me poser ce genre de question et concernant ma vie de couple, je prends madame comme elle est, poilue ou pas, parce que bon, l’essentiel est quand même ailleurs.

  8. Parthenia dit :

    J’ai essayé une fois l’intégrale, suite à la perte d’un pari, et même si, comme le dit Marie Carabistouilles, c’est dix fois mieux pour les cunnis, je préfère garder mes poils ! ^^
    Ce qui est hallucinant, c’est que de nos jours, chaque femme devrait être libre de choisir sans être moquée ou menacée ou jugée ! Qu’est-ce que ça peut bien leur faire aux gens ?!? o_O
    A chacune son truc…

    De mon côté, j’ai tenté une lecture beaucoup moins subversive avec Les Noces de l’Innocence d’Eve Terrellon 😉 :
    https://parthenia27.blogspot.fr/2017/02/les-noces-de-linnocence-deve-terrellon.html

    Bonne journée à toi !
    Bisous

  9. estellecalim dit :

    Mais comme tu as raison !! Ce serait tellement plus facile si chacun pouvait faire comme il l’entend ! Le pire, c’est qu’il s’agit d’un endroit qu’on ne partage quand même pas avec grand monde, et pourtant on se sent obligé de faire selon une règle non explicite qui nous impose un truc ! Mais faisons ce qui nous plait à nous, ce sera déjà pas mal !

  10. noukette dit :

    Tu as bien raison, après tout, chacun fait bien comme il veut…!

  11. stef dit :

    Comme il est sympa ce billet 😉
    J’ai eu par le passé un grand amour qui « exigeait » gentiment l’intégrale, en compensation, il n’était avar de…rien ;-). Mais purée qu’est-ce que je souffrais … Aujourd’hui, c’est le minimum syndical qui me permet d’aller à la pistoche loool. Moi qui suis ronde j’avoue les diktats… Mais c’est pas toujours facile d’être « hors critère », les gens ne te regardent pas, je me suis souvent demandée ce qui se passerait si j’étais célib aujourd’hui…

  12. stef dit :

    Purée désolé pour les fautes mon clavier déconne…

  13. manika27 dit :

    Je me souviens d’un super reportage sur le sujet sur arte… malheureusement j’en ai oublié le titre. our ma part j’ai lu « lola pipo » de Video Okuda http://keskonfe.eklablog.com/lala-pipo-de-video-okuda-a128089352 Un portrait pas très réjouissant du Japon mais très intéressant.

  14. alexmotamots dit :

    Tu as raison : les plus féroces sont les femmes entre elles. Sous les aisselles, tout de même, c’est mieux pour la transpiration.

    • Stephie dit :

      Dans ce cas, pourquoi les hommes ne le feraient-ils pas aussi ? Ils transpirent autant que nous, non ? Et chacun ne fait-il pas ce qu’il veut ?

  15. Valerie dit :

    Moi perso je fais avec ou sans selon les moments… Souvent un p’tit coup de rasoir sous les aisselles (j’ai trois poils ..Veinarde) et les mollets avant de mettre un jupe ou d aller à la piscine suffit. .pour le maillot quand c’est nécessaire mais cela ne me turlupine pas plus que ça…Sur moi comme sur les autres d’ailleurs.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :